Image empruntée sur le net

 

Des kilos en trop ?
Vous souhaitez perdre du poids avant  l’été ?

Eternelle et universelle complainte que celle de notre silhouette qui n’est pas toujours à la hauteur de nos espérances ! Les industriels l’ont bien compris. Ainsi pour booster notre consommation printanière, les professionnels du marketing surfent sur la vague de notre physique :  Il nous faut absolument perdre trois kilos avant l’été ! La cible commerciale peut paraître déjà  large, les mass média nous conditionnent pourtant en nous rappelant que sommes tous tristement concernés. Ainsi, les « gros » titres des magazines féminins haranguent les badauds que nous sommes avec des silhouettes parfaites et des régimes prometteurs. Des recettes miraculeuses certes, si on survit à des restrictions drastiques pendant plusieurs semaines ! En complément, les pharmacies prennent le relais… Plus « médicalisées », celles-ci proposent des tisanes, coupes-faim et substituts de repas à avaler en pensant à des jours meilleurs !

Avec tout cela notre esprit est tellement englué par ces quelques kilos en trop que l’on serait prêt à avaler des amanites phalloïdes si nécessaire… Si prendre soin de notre  physique est normal et sain, c’est plutôt l’importance démesurée qu’on lui attribue qui devient alors anormale, hypertrophiée. Voilà de quoi réduire la taille de notre porte monnaie, nous filer une bonne déprime et nous faire oublier que l’on peut être aimé tels que nous sommes !

Bref à ce rythme là c’est notre vie spirituelle qui va devenir anorexique… Où est donc passé l’Amour de Dieu, notre joie d’être aimé, notre volonté de servir ? Une chose est sûre: si notre désir de perfection était aussi poussé au niveau spirituel qu’au niveau corporel, nous serions des saints. Canonisables d’office !!! Nos efforts devraient autant être tournés vers le respect de notre corps que vers le souci de conserver notre âme belle et pure entièrement tournée vers le Christ, source de tout amour.

Le Christ qui se donne à chaque messe dans l’Eucharistie. Une nourriture divine qui ne modifie en rien notre masse pondérale mais qui nous donne des kilos d’Amour. Voici bien la seule nourriture qui peut nous transformer en profondeur. Et pour les sportifs ambitieux de coupe d’Europe, la plus belle des coupes n’est-elle pas celle qui est consacrée à chaque Eucharistie et dont l’écriture affirme qu’elle donne la vie éternelle ?