visite ad limina nov 2012

Choc, consternation ou surprise…

 

La surprise était pour une fois bien gardée. Les adeptes de la rumeur ont été pris de court…Pas de fuite, de "on-dit"  interminable commenté et sur -commenté par les médias.

Pour une fois l'annonce est officielle, claire sans équivoque…

Celui qui a été durant tout son pontificat taxé d'arrière garde fait ici l'acte le plus moderne qui soit.

Eh bien, si son charisme n'a pas convaincu la critique, son humilité laisse en nous une réflexion profonde, une lecon sans précédent pour nous tous.

Une lecon sur notre conscience interne qui est bien plus forte que les conditionnements, l'environnement, la pression, la charge.

Une lecon sur nos actes y compris dans l'Eglise…

Sommes nous toujours utiles, capables (ex: je n'ai plus de voix, dois-je persévérer dans une chorale?). Sommes-nous bien en phase avec notre devoir, sommes-nous à notre place?

La conscience chez ce pape (qui est un grand fervent de Saint Augustin) est fondamentale.

G&S 16 "La conscience est le centre le plus secret de l'homme." Un sanctuaire "où il est seul avec Dieu et où sa voix se fait entendre."

Nous gardons une idée forte de la fin d'un pontificat: Il doit, selon la coutume, s'achever sur une mort ici bas ou un martyr!

En ce sens, même après l'annonce de cette démission, cette idée ne se dément pas: ce pontificat a connu un martyr médiatique sans précédent.

 

Pour lire la déclaration du Saint Père Benoit XVI ainsi que le communiqué officiel de Monseigneur Lebrun

cliquez sur

http://www.diocese-saintetienne.fr/