Moi je ne suis pas du matin… C'est vraiment trop injuste…

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Le dimanche les sportifs ont déjà fait un footing à l'heure où je pose un pied par terre. Les amateurs de bonnes affaires ont déjà troqué des merveilles, les moines et moniales, à la levée du jour,  prient pour le monde (et donc … pour moi aussi!).

Et moi, je dors…

Je m'extirpe peu à peu du sommeil en essayant de racommoder mes idées.

J'ai besoin de temps, c'est essentiel!

Mais une fois réveillée, j'ai du mal à m'apercevoir que mes enfants aussi, on besoin de temps.

Souvent je l'oublie! Je les dynamise, je les parachute d'activité en activité, avec des "micro" plages de repos quand les devoirs sont terminés et les tables de multiplications durement maîtrisées.

Je voudrais pourtant les éveiller au spirituel mais sans leur laisser le temps de contempler les choses.

Seigneur, aide moi à prendre le temps de vivre avec eux en respectant leur rythme.

En leur laissant le temps de faire les gestes à leur allure d'enfant… sans agitation constante, sans regarder: ma montre, mes messages, mon écran d'ordinateur…

Aide moi à reconnaitre les moments où ils seront plus efficaces sans les solliciter sans cesse.

Et il nous faut respecter ce temps. En leur laissant le temps de grandir comme Dieu me laisse le temps nécessaire pour arriver un jour, peut être, à une prière matinale… à un temps de la louange… à m'unir à mes frères et soeurs dans la foi en chantant dès le réveil:

"Seigneur ouvre mes lèvres et ma bouche publiera ta louange…"