DSC09734

Article de l'Invisible- Mars 2013

Le 16 janvier dernier, 150 personnes ont mis les petits plats dans les grands pour célébrer les 20 ans d’un centre d’accueil pour les plus démunis.

A deux pas du centre-ville de Saint-Etienne, aux abords de la place Jacquard, se profile un espace d’architecture moderne spécialement conçu pour l’aide aux pauvres. Equipé d’une cuisine collective, d’un dépôt de vêtement, d’une grande salle à manger ouverte sur une cours arborée, les lieux sont lumineux et spacieux. Rien dans l’architecture n’est laissé au hasard. Pas même, bien sûr, la petite chapelle latérale où tout un chacun peut librement déposer le fardeau de sa vie blessée. 

Invitation VIP pour les plus démunis !

Rien de telle qu’un anniversaire pour oublier les tracas du quotidien et se réchauffer le cœur. Pour cela les Religieux et bénévoles ont mis les petits plats dans les grands ! Chacun des habitués a reçu une invitation personnelle nominative. Invitation V.I.P pour S.D.F. Ici, c’est normal, chacun est appelé par son nom. Car on le sait bien : la nutrition ne fait pas tout car la qualité du plat n’est rien sans la qualité de l’amour que l’on porte.

Après une célébration présidée par le Père Gilles Pelletier, provincial de la congrégation des Religieux de Saint Vincent de Paul, c’est autour d’un bon repas et de spectacles que la journée se déroule avec notamment la prestation remarquée du groupe musical : les « Gospel Child ». Dans ce joyeux brouhaha, on oublierait presque les parcours chaotiques de chacun des 80 passagers présents. Il y a les doux, les solitaires, les familles, les euphoriques et les grincheux. Ici c’est un peu la cour des miracles…

Les marmitons de la charité ont toujours du pain sur la planche…

Justement en guise de miracle, c’est un peu la multiplication des pains…  20 ans d’existence à raison de trois repas par semaine pour (en moyenne) 40 à 60 personnes, cela fait vrombir les calculettes du cœur et reculer la précarité. Et si après 20 ans, les marmitons de la charité ont toujours du pain sur la planche, qu’importe:« La charité ne faiblit pas, et ne reste pas en chemin, une fois allumée, il faut qu’elle s’étende, brille et porte au loin sa chaleur…»

Article paru dans l'Invisible de Mars 2013

Journal chrétien grand public….

Abonnez-vous!