Chrisauteur784toph THEOBALD
Jésuite,

professeur de théologie au Centre Sèvres à Paris

Rédacteur en chef de Recherches de Science Religieuse

Conseiller et auteur à la revue Etudes

Vous dites que le Concile Vatican II est un concile pastoral, quel outil nous donne-t-il pour l’évangélisation?

Pr Théobald : Le Concile s’est réalisé dans une période post-chrétienté. Il nous apprend plus que d’autres Conciles, à être en relation, en conversation avec nos contemporains ! Tout ce qui est de la nature humaine concerne les disciples du Christ : « Il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. » G&Sn°1.  Il y a une relation forte entre l’Eglise et le Monde. Et puis, il met en valeur la pédagogie de Dieu, en mettant « le projecteur » sur le Christ. Le Christ a une manière d’être et d’agir qui nous enseigne. Il nous faut agir comme lui,  lui qui était aussi en lien avec ses contemporains.

D’après vous, le Catholicisme n’a rien à craindre par rapport à la multiplicité des religiosités actuelles ?

Pr Theobald : La Tradition chrétienne n’a pas seulement fait connaître Dieu mais elle donne accès au lien avec Dieu. Je ne connais pas d’autre religion ou Dieu donne accès ainsi à la vie divine. Ce n’est pas rien ! A ma connaissance, il n’y a pas d’équivalent : nous avons accès à l’intimité de Dieu !

A travers votre exposé sur le concile Vatican II, vous avez mentionné plusieurs fois le terme de « communication ». Quels sont les enjeux de la communication de la Foi aujourd’hui ?

Pr Théobald : Les moyens de communication ont beaucoup changé. L’Eglise doit être présente sur ce terrain. Mais il y a un revers de médaille. La proposition de la foi contient un certain paradoxe. Il y a tout à la Foi la proposition clair de l’Evangile et  une certaine réserve. On doit ouvrir une porte mais on ne peut pas entrer par effraction dans le cœur de l’Autre. Il y a de nos jours une inflation de la communication. La tradition de l’Eglise est sensible à la liberté de la personne qui laisse place à la communication avec Dieu. Il nous faut respecter le silence ou Dieu se révèle dans l’intimité des cœurs.

Quel est le rôle du théologien dans la vie de l’Eglise ?

Pr Theobald : Le théologien travaille l’intelligence de la Foi. Car Dieu s’adresse à notre liberté, à notre cœur à notre intelligence aussi. Il a la responsabilité d’aider à réfléchir sur notre pratique chrétienne. Nous devons toujours être en concordance avec l’Evangile or la société est devenue extrêmement complexe, il n’est pas facile de se situer par rapport à des questions particulières.

Interview faite pour le diocèse de Saint Etienne lors de la récollection des 11 et 12 mars 2013 à Notre Dame de l'hermitage. 

Retrouvez cet article sur la lettre du diocèse de saint Etienne: Abonnez-vous….

Christine Ferreira

1 rue Hector Berlioz – 42030 Saint-Etienne – 0477 59 30 24 –

assistant.communication@diocese-saintetienne.fr

www.diocese-saintetienne.fr